Erreur HTTP 431 : définition, statut, causes et solutions

L’erreur HTTP 431 renvoie le code d'état : Champs d’en-têtes de requête trop volumineux (en anglais “request header fields too large”).

Vous avez tenté de visionner certains contenus sur votre site web et avez reçu un message d’erreur indiquant que le système a détecté des « champs d’en-têtes de requête trop volumineux » . Qu’est-ce que cela peut vouloir dire ?

Les erreurs HTTP donnent des informations sur la communication entre votre terminal et le serveur d’un site web. Cependant, les codes ont été à l’origine écrits pour des développeurs, pas pour le commun des mortels. Même les experts peuvent s’y perdre ! 

Heureusement, corriger une erreur HTTP 431 est une tâche relativement simple si on sait quel problème chercher. Nous allons vous expliquer comment vous y prendre.

Comprendre le langage HTTP 

Le protocole HTTP, établi en 1991, signifie « HyperText Transfer Protocol ». Pour faire simple, il s’agit du langage utilisé dans les requêtes et réponses entre terminaux et serveurs. 

Chaque fois que vous visitez un site web, une série d’étapes prévisibles se produit.

  • Requête envoyée au navigateur : vous avez besoin de données ou d’informations du serveur web pour visiter la page. 
  • Mouvement de données : cette requête contient de façon dissimulée des informations sur vous, votre navigateur, etc. 
  • Réponse du serveur : l’accès vous est accordé ou refusé. Dans ce dernier cas, un code explique le refus. 

Les requêtes sont parfois appelées « en-têtes ». Le protocole HTTP ne spécifie pas la longueur ni le volume autorisé des données. Cependant, certains serveurs limitent la taille des données pour des raisons de sécurité. 

C’est là qu’entre en scène l’erreur HTTP 431.

Explication de l’erreur HTTP 431

Plusieurs types d’erreurs HTTP existent, regroupés sous des codes numériques. Tous les codes de niveau 400 impliquent des erreurs liées à l’utilisateur. Il ne s’agit donc pas de problèmes qui, techniquement, trouvent leur origine dans le site web ou le serveur, mais dans une requête utilisateur impossible à traiter par le serveur d’un site web. 

L’erreur 431, dont le message officiel est « Champs d’en-têtes de requête trop volumineux », indique que le serveur a ignoré la demande. L’en-tête envoyé par l’utilisateur est soit trop long, soit trop volumineux, et le serveur le refuse. 

Les développeurs web peuvent demander différents types de données aux utilisateurs, p. ex. :

  • Langue préférée
  • Identifiants 
  • Hôtes 
  • Sites de renvoi 

Si vous demandez trop d’informations, ou si les données que vous recevez sont trop volumineuses ou trop longues, l’utilisateur obtiendra ce code d’erreur. La page ne se chargera pas tant que le problème n’aura pas été résolu.

Correction de l’erreur 431 en quatre étapes 

Chaque message d’erreur HTTP 431 est différent, et votre site web peut très bien dresser cette barrière pour des raisons qui ne s’appliquent pas à toutes les entreprises. Mais, dans la plupart des cas, le problème est dû à un ou deux facteurs.

Vos visiteurs peuvent voir le code en raison de cookies ou d’une URL de renvoi trop longue. 

Tentez de résoudre le problème en procédant comme suit :

  • Éliminez l’URL de renvoi. Si vous savez que l’un de vos sites intègre des liens actifs dont l’URL est trop longue, éliminez cette requête avant d’autoriser l’accès.
  • Vérifiez votre code. Votre code comporte peut-être des espaces non requis, mais qui sont comptabilisés dans les limites de caractères. Il est également possible que vous demandiez des données que vous n’utilisez jamais ou dont vous n’avez pas besoin, ce qui impose des limites de caractères aux utilisateurs.
  • Examinez vos paramètres de cookies. Si votre site provoque des erreurs de code d’autorisation, il est possible que vous définissiez plusieurs cookies pour vos utilisateurs, ce qui peut provoquer des erreurs HTTP importunes.
  • Acceptez davantage de cookies. Si les cookies sont le nœud du problème, acceptez-en davantage. Les cookies s’accompagnent de failles de sécurité, faites donc preuve de prudence. Cependant, si votre objectif est d’éliminer un code d’erreur à tout prix, le fait d’accepter un plus grand nombre de cookies peut s’avérer utile. 

Vous devrez peut-être discuter avec l’hébergeur de votre serveur avant d’apporter des modifications. Si vous ajustez votre code de sorte qu’il accepte plus de données, mais que votre serveur refuse, les utilisateurs pourraient recevoir un code HTTP similaire concernant l’accès au serveur. Il est donc toujours avisé de consulter votre hébergeur avant d’ajuster votre code.

Okta peut vous aider 

Si les erreurs HTTP vous empoisonnent la vie, nous pouvons vous aider. Nous examinerons le problème avec vous et vous aiderons à trouver une solution pour permettre à vos utilisateurs d’accéder à vos sites sans compromettre votre sécurité. Contactez-nous pour en savoir plus.

Références

Brief History of HTTP. High Performance Browser Networking. O’Reilly. 

Additional HTTP Status Codes. (Avril 2012). Internet Engineering Task Force. 

Risk associated with cookies. (Novembre 2013). InfoSec.

5 Tips to Avoid Potential Dangers of Cookies. (Novembre 2020). OnlineCmag.