Oxfam : utiliser Okta pour connecter les applications (et les individus)

Regarder la vidéo
20

organisations affiliées connectées via Okta Identity Cloud

92

pays où les applications clés sont accessibles (Office 365, Box, Workplace by Facebook, etc.)

  • Améliorer les connexions
  • Collaborer dans le cloud
  • Une solution sécurisée
  • Optimiser la collaboration
Améliorer les connexions

Jusqu'en 2014, les 20 organisations composant la confédération Oxfam International fonctionnaient toutes avec leurs propres services d'annuaire, sans aucune fédération. Il était alors difficile pour chacune d’elles et ses membres de collaborer par-delà les frontières géographiques et organisationnelles. Oxfam savait qu'il fallait résoudre ce problème pour pouvoir augmenter la productivité et maximiser les dons.

Collaborer dans le cloud

Soucieuse de moderniser son infrastructure IT, la confédération a adopté un certain nombre d'applications cloud pour permettre à ses affiliés de partager des services. Mais pour fédérer les nouvelles applications, comme Box, Workplace by Facebook, ServiceNow et Compass, il lui fallait une couche de gestion des identités et de la sécurité. C’est là qu'Okta intervient.

Une solution sécurisée

La confédération a décidé d'adopter les solutions Okta Single Sign-On, Lifecycle Management et Universal Directory, qu'elle a déployées à grande échelle en même temps que Box. En procédant ainsi, Oxfam a pu utiliser des groupes de sécurité locaux pour provisionner les accès à Box, puis créer des règles d'accès simples. Au vu de la réussite de ce déploiement, Oxfam a décidé d'intégrer également ses autres applications.

Optimiser la collaboration

Une fois la nouvelle infrastructure opérationnelle, une équipe Okta Professional Services a aidé Oxfam à procéder aux derniers ajustements. Désormais, les utilisateurs des différents pays peuvent partager des fichiers et des expériences, et Oxfam a réduit ses frais généraux tout en améliorant sa sécurité et sa productivité.

L'identité est au centre de la collaboration d'Oxfam

Oxfam crée des solutions durables contre la faim, la pauvreté et l'injustice sociale avec plus de 8 000 employés et 72 000 bénévoles dans 92 pays dans le monde. Okta joue un rôle déterminant dans la fourniture d’un accès transparent et sécurisé à la pile de solutions d’Oxfam qui relie les 20 organisations affiliées dans le but de fournir une identité numérique à chacun des participants au programme Oxfam.

Nous travaillons avec 5 800 partenaires dans les pays où nous proposons nos programmes. Je trouve absolument essentiel que, comme Oxfam, ces organisations aient accès aux outils et technologies qui peuvent les aider à avoir plus d’impact. Je suis très satisfait d'Okta et de la constante mobilisation de la communauté technologique pour déployer ces solutions.

Grant Holton Picard, Enterprise Architect pour Oxfam International

Un appel à la collaboration

Saviez-vous que les huit personnes les plus riches du monde possèdent autant de richesse que les 3,6 milliards d'individus les plus pauvres ? Pleinement conscient de la situation, Oxfam International se bat pour éradiquer la pauvreté dans le monde.

La confédération tire sa force de ses 20 organisations affiliées. Mais lorsque ces dernières œuvrent dans 92 pays (du Yémen aux Kiribati en passant par le Brésil), réunir l'ensemble des membres pour échanger ou partager des informations peut relever de la gageure.

Quels que soient les projets et le lieu d'intervention de ces organisations, elles partagent toutes un même objectif : éradiquer la pauvreté en combattant les inégalités et la discrimination, et en veillant à ce que chacun ait accès à un emploi correct et à des ressources comme l'eau et la nourriture. Mais les frontières géographiques et organisationnelles étaient un frein à la collaboration, dans la mesure où chacun des 20 affiliés fonctionnait avec ses propres services d'annuaire, sans aucune fédération.

En 2014, Oxfam s'est donc sérieusement penché sur la problématique de la communication. L'ONG voulait en effet optimiser la collaboration de ses affiliés, mais aussi améliorer la productivité et la sécurité IT pour, à terme, utiliser au mieux chaque don.

« Nous avons réalisé, il y a quelque temps, que nous pouvions maximiser l'impact des dons — ce qui est très, très important — en utilisant des services partagés », explique Michael Duggan, Global Chief Information Officer. « Or, ces services partagés reposent bien sûr en grande partie sur la technologie. Nous avons donc vite compris qu'il nous faudrait proposer ces services IT partagés dans 20 organisations indépendantes, possédant des piles technologiques différentes. »

Pour Michael Duggan, il ne faisait aucun doute que le cloud était la meilleure solution pour augmenter l'agilité et l'efficacité d'Oxfam. Mais la sécurité était également au cœur des préoccupations. « Dans un monde où 90 % des menaces pour la sécurité sont des menaces internes provenant généralement de collaborateurs ou de personnes qui ont obtenu un accès à nos systèmes, poursuit Michael Duggan, nous devons adopter une solution de gestion des identités très performante. »

Intégration avec Box

Oxfam s'est tout d'abord attaqué au partage de fichiers, problème qui a été rapidement résolu grâce à Box. Mais avant de déployer ce dernier, l'équipe IT a tenu à mettre en place une solution de gestion des identités. « Nous avions besoin d'une solution pour connecter rapidement, facilement et en toute sécurité 20 annuaires indépendants à une source de gestion des identités centrale, explique Michael Duggan. Et, qui plus est, compatible avec notre environnement d'annuaires actuel et nos processus. »

« Seul un petit nombre de produits offraient une intégration native avec Box ; nous en avons donc examiné trois », ajoute Grant Holton Picard, Enterprise Architect chez Oxfam. « Okta sortait clairement du lot. Ils répondaient à nos besoins et nous étions persuadés que nous pourrions mettre en place leurs solutions relativement vite. »

Après avoir choisi les solutions Okta Single Sign-On, Lifecycle Management et Universal Directory, Oxfam a testé le déploiement simultané de Box et d'Okta auprès d'un petit groupe de 90 utilisateurs environ en Afrique du Sud. À l'époque, cinq organisations Oxfam de tailles différentes étaient présentes dans ce pays (dont quatre avec Active Directory et une sans). C’était donc le lieu idéal pour tester les nouvelles solutions IT. Ce projet pilote a également été l'occasion pour la confédération de se familiariser avec les processus de déploiement avant une implémentation à plus grande échelle.

En outre, Oxfam a pu s’appuyer sur Okta for Good, une initiative destinée aux organismes à but non lucratif. « Vous pouvez tester Okta sans être lié par un contrat commercial, mais en ayant accès au support. D'ailleurs, l'équipe de support a été d'une aide précieuse et est incroyablement sympathique », confie Grant Holton Picard.

Grant Holton Picard a été particulièrement impressionné par la réactivité de cette équipe. « Vous êtes informé sous une à deux heures que votre demande est prise en charge. Et les techniciens font le maximum pour résoudre les problèmes les plus complexes jusqu'au bout. »

Connecter les collaborateurs

« Une fois Box déployé à grande échelle et opérationnel, nous avons pu adopter les nouveaux produits assez rapidement à mesure qu'ils se présentaient », se félicite Grant Holton Picard. L'équipe IT d'Oxfam a commencé par Workplace by Facebook. Entre le moment où cette application a été suggérée et celui où elle a été déployée intégralement, il ne s’est pas écoulé plus de six mois.

Oxfam a également créé un intranet basé sur Drupal baptisé Compass. Cette fois, par contre, il était impossible de connecter Okta à l’aide d’un connecteur prêt à l'emploi. Heureusement, les API Okta ont sauvé la mise. Elles ont permis à Oxfam de développer ce dont ils avaient besoin pour extraire les utilisateurs de leurs services d'annuaire, via Okta, puis les transmettre à Compass.

Enfin, Oxfam a fait appel à ServiceNow, une application qui était déjà utilisée par l'un de ses principaux affiliés, Oxfam Royaume-Uni. Grâce au connecteur ServiceNow d'Okta, l'application a pu être déployée rapidement chez tous les autres affiliés.

Pour la première fois de son histoire, Oxfam est en mesure de proposer des services à ses équipes sans être entravé par les frontières géographiques ou organisationnelles. Et pour la première fois également, ces équipes peuvent accéder à ces services à l’aide de leur identité locale.

D'un point de vue informatique, Okta est surtout intéressant pour le provisioning et le déprovisioning de nos comptes utilisateurs, que ce soit dans Okta ou dans les services établis.

« D'un point de vue informatique, Okta est surtout intéressant pour le provisioning et le déprovisioning de nos comptes utilisateurs, que ce soit dans Okta ou dans les services établis, se réjouit Michael Duggan. Comme c'est automatisé, les comptes peuvent être ajoutés rapidement dans le système et les collaborateurs sont très vite opérationnels. Il est par ailleurs très facile de supprimer du système les autorisations de ceux qui quittent l'organisation. C'est tout simplement fantastique. Nous réduisons notre charge de travail tout en préservant notre sécurité. »

Perspectives d'avenir

Bien sûr, Oxfam ne veut pas en rester là. Maintenant que chacun des utilisateurs de ses organisations affiliées peut rester facilement connecté, la confédération souhaite octroyer à ses partenaires et bénévoles un accès à certaines parties de sa pile Digital Workplace en utilisant Okta comme couche d'accès des identités.

« L’objectif est de fournir une identité numérique à chacun des participants de nos programmes, résume Michael Duggan. Dans un monde où plus de personnes ont accès à Internet qu'à l'eau potable, nous aurons les moyens d'entreprendre des programmes plus efficaces, que ce soit par l'intermédiaire de monnaie électronique ou de retours d’information sur le fonctionnement de la part des participants de nos programmes, de sorte qu'Oxfam puisse s'améliorer et être plus réactif. »

Pour Michael Duggan, cette communauté technologique est un partenaire sur lequel la confédération peut compter pour franchir ces nouvelles étapes.

« Oxfam est l'une des plus grandes ONG au monde, explique-t-il. Ce sont 5 800 partenaires qui travaillent avec nous dans les pays où nous proposons nos programmes. Je trouve absolument essentiel que ces organisations aient accès aux outils et technologies qui peuvent les aider à avoir plus d’impact. Je suis très satisfait d'Okta et de la constante mobilisation de la communauté technologique pour fournir ces solutions à nos partenaires qui manquent cruellement de ressources. »

À propos d'Oxfam International

Leader mondial dans le domaine de l'aide d'urgence, Oxfam International met également en place des programmes de développement à long terme dans les communautés vulnérables. Oxfam fait partie d’un mouvement mondial visant à mettre fin aux règles commerciales inéquitables, à promouvoir l’accès de tous à des services de santé et d’éducation de meilleure qualité, et à lutter contre le changement climatique.